Le magazine Gondola parle de nous !

DingDong lance le mouvement du quick-commerce en Belgique

07.06.2021, Laura Ferreira Porto - © Gondola Group

DingDong, le premier magasin quick-commerce de Belgique qui livre les courses à domicile en 15 minutes seulement, a fait son entrée sur le territoire bruxellois il y a 10 jours (fin mai). C’est à Ixelles qu’il a décidé de poser ses bagages. Thilo von Trott, co-fondateur du concept, s’est livré à Gondola.

 

Ce n’est un secret pour personne : les commandes alimentaires en ligne sont une nouvelle réalité pour bon nombre de consommateurs, une tendance revue à la hausse notamment depuis la crise du coronavirus. Traditionnellement, il faut encore un à plusieurs jours avant de recevoir sa commande. Et si vos courses s’invitaient sur le pas de votre porte en 15 minutes seulement après le paiement en ligne, et ce, 7j/7 de 8h à 21h ? C’est une réalité à laquelle DingDong, le premier magasin quick-commerce de Belgique, s’engage : une livraison ultra-rapide désormais disponible à Ixelles. « Nous avons installé un premier entrepôt à Ixelles, qui ne livre qu’à Ixelles. Il s’agit d’un périmètre restreint, bien entendu, dans la mesure où nous devons être capables de tenir la promesse d’une livraison ultra-rapide », déclare Thilo von Trott, co-fondateur du concept.

Aujourd’hui, il y a une tendance à faire des courses de façon plus régulière, mais de moins grande envergure. Les consommateurs recherchent davantage d’efficacité, de rapidité et de facilité. « Ils ne souhaitent plus planifier leurs repas pour les deux semaines à venir. Les habitudes se sont accélérées et c’est pour cette raison que nous souhaitons offrir aux consommateurs une autre façon de faire les courses, en leur proposant notamment un accès immédiat à l’alimentation ». La plateforme propose actuellement quelque 700 références de tous types : marques nationales, internationales, mais aussi issues de productions locales comme le Brussels Beer Project ou encore les vins de Gudule.

« L’assortiment dépendra de la localisation »

Le projet de s’étendre est bien évidemment au programme. Cet été, des entrepôts dans deux autres communes bruxelloises (pas encore annoncées) seront mis en marche et le concept d’étendra très certainement à d’autres villes dans un futur proche. Si certaines références resteront les mêmes sur le webshop, d’autres seront adaptées en fonction de la localisation. « Nous allons adapter l’offre au quartier. Notre challenge est de trouver les produits les plus achetés. Nous n’avons pas les mêmes capacités de stockage qu’un retailer traditionnel. Notre offre est bien évidemment restreinte, raison pour laquelle il faut déterminer notre assortiment en fonction du quartier. C’est également pour cette raison que nous demandons conseil à nos clients, afin d’adapter au mieux notre assortiment à leurs besoins. »

Si DingDong a choisi Ixelles comme point de départ, ce n’est pas dû au hasard : « Je pense qu’il y a du potentiel dans plusieurs communes à Bruxelles, Anvers, Liège et Gand. Nous nous sommes lancés à Ixelles parce que c’est un quartier densément peuplé. Il était important pour nous de pouvoir atteindre un maximum de consommateurs. C’est aussi un quartier qui accueille beaucoup de bureaux et donc de travailleurs, mais aussi énormément de jeunes familles. Ce sont des profils qui n’ont pas forcément envie de passer leur temps dans les supermarchés. Il s’agit donc de consommateurs qui sont potentiellement plus enclins à s’intéresser au concept », explique le co-fondateur.

Les origines

Le fait que le consommateur soit à la recherche de plus de flexibilité, Thilo von Trott l’a constaté à travers le lancement, il y a six ans, de la société Turtle, qui propose des céréales de petit déjeuner vendus dans les grandes surfaces et les magasins bio en Belgique, France et Allemagne. « Nous avons constaté que lorsque quelqu’un achète sur notre webshop, la livraison prend toujours un temps considérable. Pourtant, nous avons les produits sous la main, ce qui rend la préparation de la commande très rapide. Il faut cependant imprimer les étiquettes et s’occuper de nombreuses choses avant l’envoi. Le colis part ensuite dans l’entrepôt logistique du transporteur… Le préparation et la livraison sont deux choses différentes niveau timing. » C’est à partir de ce constat que « je me suis demandé comment améliorer le service afin de permettre au consommateur d’avoir un accès rapide à ses besoins fondamentaux. C’est comme ça que l’idée d’une livraison ultra rapide est née », se rappelle Thilo von Trott.

« DingDong c’est un peu comme un garde-manger ou un frigo externalisé. Lorsqu’on observe l’offre disponible online en Belgique, la commande n’est prête, au plus vite, que le lendemain. Il faut donc planifier ses courses un jour à l’avance et dépendre d’un créneau de deux à trois heures… C’est encore assez contraignant et ce n’est pas adapté à la réalité de ce que les consommateurs recherchent actuellement, à savoir une flexibilité plus importante », conclut Thilo von Trott.